Déconfinement 11 Mai 2020

4 Mai 2020

Chères collaboratrices, Chers collaborateurs de Nouvelle-Aquitaine

Depuis le 17 Mars notre institution tourne au rythme du confinement. Les rideaux se sont baissés. Les portes se sont fermées. La révérence a-t-elle été tirée ? NON !

A l’instar de nos héros du quotidien, médecins, infirmier(ère)s, personnels soignants, routiers, personnels des magasins ouverts durant toute la période de confinement, personnels de la poste, personnels des villes, etc … . Les personnels des Chambre de Commerce d’Industrie sont restés au chevet des entreprises françaises. Chacun répondant présent dans un quotidien difficile et bouleversé.

Au travers du télétravail, l’impossible d’hier est devenu l’actualité et la performance d’aujourd’hui fortement reconnue et saluée par nos détracteurs du jour d’avant. (ex la paye …)

Le 2 Avril, le figaro titrait « Les CCI en première ligne pour soutenir les entreprises. Grâce à leur réseau, les chambres consulaires sont des relais utiles de l’État auprès des entrepreneurs. »

L’ensemble des services aux entreprises est maintenu sur notre territoire. Au 30 mars, plus de 80000 contacts émanant de TPE-PME, commerçants, micro-entrepreneurs et indépendants ont ainsi été traités par les cellules d’accompagnement du réseau des CCI. Combien à cette date ?

Nos centres de formation ont également répondu présents. Du CAP aux Diplômes d’Ingénieurs, les Licences, les Masters en passant par les titres professionnels les plus exigeants. Personne n’est resté sur le trottoir d’en face.

Encore une fois les personnels ont répondu à toutes les demandes, toutes exigences, permettant à tous de traverser la route, en faisant preuve d’un investissement total, allant bien au-delà des attentes initiales.

En première ligne, nous sommes restés ! En première ligne nous allons continuer !

L’heure du déconfinement approche. Avec lui, les questions, les craintes, les peurs sont légitimes. Les réponses, personne ne les détient à ce jour. Elles se construiront au jour le jour, dans le temps, avec l’expérience et la connaissance de ce virus qui n’épargne personne.

Depuis le début de cette pandémie, nous voyons bien que les vérités d’hier deviennent les erreurs d’aujourd’hui et que l’inutile devient l’obligatoire.

Les seules réponses que nous avons pour ne pas subir de nouveau une telle situation tiennent à quelques gestes barrières à la distanciation sociale et certainement demain au port du masque dans tous les lieux publics.

Mais les réponses tiennent avant tout à la responsabilité de chacun et chacune d’entre nous.

Aussi l’UNSA CCI en appel au civisme et à la responsabilité de tous.

Présidents et Elus des CCI, Directeurs Généraux, Managers, Personnels.

Nous sommes tous responsables de la sécurité au travail de chacun. Tous responsables les uns des autres.

Messieurs les Présidents et Directeurs Généraux des CCI de Nouvelle-Aquitaine ne précipitez pas vos collaborateurs dans une course à la reprise irréfléchie et prématurée.

Nos services ont besoin de reprendre et doivent reprendre. Mais faisons le progressivement, en fonction des vrais besoins, des vraies priorités, des situations d’accueil et de sécurisation du personnel de chaque CCI, locaux, place de parking pour permettre la non prise des transports en commun, lieux identifiés et sécurisés (distanciation, cloison ou plexiglass, masques, gants, gel, spray désinfectants, mouchoirs en papier, sens de circulation …) pour accueillir les personnes extérieures.

La reprise pour être efficace doit être comprise, consentie, organisée et adaptée par tous ses acteurs au sein de chaque CCIT, au sein de chaque service en collaboration étroite avec l’ensemble des personnels et de la représentation ILC et CHS régionale et territoriale.

Pour que demain soit solide et durable, il est impératif de tenir compte des situations individuelles et personnelles. Transports, garde d’enfants, pathologies à risques rien ne doit être négligé. Le télétravail a prouvé toute son efficacité au sein de notre institution, continuons à le privilégier dès que les conditions d’accueil sécurisées du personnel ne sont pas possibles.

Oui le confinement n’a que trop duré. L’éloignement, la perte de repères de proximité a mis à mal notre modèle social et nous devons le reconstruire, le réinventer ensemble.

Depuis le début de cette crise sans précédent l’ensemble des personnels a prouvé son implication, son professionnalisme, sa capacité à réagir à s’adapter à innover.

Messieurs les Présidents. Messieurs les Directeurs généraux.

Aujourd’hui plus que jamais vous avez mis votre confiance dans les mains de l’ensemble des personnels. Continuez !

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait » Mark Twain